[Retour d’expérience]

Effectuer une reconversion professionnelle dans le secteur du bâtiment grâce à la 3D

A 35 ans, Thien décide de changer radicalement de métier. De styliste/modéliste, il deviendra Projeteur Béton Armé, puis, quelques années plus tard, BIM Manager. Voici son parcours hors du commun.

Pouvez-vous vous raconter brièvement votre parcours s’il vous plaît ?

Styliste/Modéliste dans le secteur de la mode, je me suis reconverti en 2005 en Projeteur Béton Armé par l’intermédiaire de la formation de Technicien Supérieur d’Etudes Béton Armé (TSEBA) organisée par l’AFPA de Champs sur Marne (77). J’avais alors 35 ans.

Actuellement, je suis salarié chez ICES. Il s’agit d’un Bureau d’Etudes Structure en Béton Armé, basé à Marseille et à Toulouse, composé d’une quinzaine de collaborateurs. L’activité principale du bureau consiste à élaborer des plans en 2D ou en 3D en phase de conception et/ou d’exécution (Coffrage et Ferraillage). Les projets sont de type Logements, Bureaux, Bâtiments industriels…

Après une expérience de quinze ans en tant que Projeteur BA puis Référent BIM, me voilà promu récemment au poste de BIM Manager – Projeteur Chef de Projet Structure.

A 50 ans, je dois avouer que je suis assez satisfait de mon parcours improbable car je voulais exercer un nouveau métier tout simplement…

Thien-Dourecannou-Bim-Manager
Qu’est-ce que la maîtrise de la 3D a changé dans votre métier en bureau d’étude structure ?

Entre 2005 et 2006, quand j’ai entamé ma reconversion, j’ai enchainé les formations pour apprendre le métier de Projeteur béton, et les logiciels utilisés dans ce milieu. Jusqu’à 2013 j’ai réalisé mes plans sur AutoCAD, comme beaucoup d’autres professionnels. Et puis j’ai découvert Revit ! Le logiciel m’a beaucoup impressionné, et a révolutionné ma manière de travailler. Ce qu’il faut comprendre, c’est que quand on dessine des plans dans le bâtiment, c’est souvent en 2D. Or il est nécessaire, lorsqu’on imagine les structures, d’avoir une vision en 3D malgré tout. Sur AutoCAD, cela demande une vraie gymnastique. Avec Revit, on voit réellement les éléments, ça facilite beaucoup les choses. Avec les logiciels en 2D, il est plus compliqué de voir quand il y a un problème.

Je forme une équipe de 5 personnes maintenant, on revient de loin?! Je prépare le gabarit et je les accompagne tout au long.

Est-ce que ça a été facile de vous former ? Est-ce que ce besoin en formation 3D était une évidence pour votre entreprise ?

Pas vraiment non, toute cette formation est venue d’une démarche personnelle. Mon entreprise n’y était pas favorable, car les dirigeants n’y croyaient pas. J’ai été embauché comme simple projeteur, et pas pour déployer le BIM au sein de l’entreprise. Mais j’ai eu l’opportunité de prouver que nous pouvions développer une expertise 3D en interne, et que ce serait bénéfique pour l’entreprise.

Eiffage voulait faire un projet en BIM, et pour y répondre il fallait cette compétence. J’étais le seul à pouvoir le faire, et je les ai convaincus de tenter le coup.

C’est cette initiative qui a permis de développer la 3D et le BIM au sein de votre bureau d’étude ?

Au final, le projet Eiffage s’est très bien passé, les commanditaires étaient très heureux. Et à partir de là mon bureau d’étude a commencé à s’intéresser au BIM. On sort bien plus de projets BIM maintenant. Je forme une équipe de 5 personnes maintenant, on revient de loin ! Je prépare le gabarit et je les accompagne tout au long. Ma direction ne sait pas exactement en quoi consiste mon travail, mais elle sait que ça fonctionne et qu’on n’a aucun souci avec Revit. Ils ont confiance, et ça fonctionne.

Vous souhaitez rester au courant de nos dernières formations et des actualités de votre secteur ?

*champs requis

Intérêt