L’Open BIM en détail

Logo Open BIM

L’Open BIM :

  • N’est pas un logiciel, mais un programme d’interopérabilité entre les différents acteurs d’un projet de construction

  • N’est pas une marque

  • Permet d’échanger des données de projets BIM modélisés à partir de logiciels différents, grâce à des formats normés ou standardisés (les IFC – de l’anglais Industry Foundation Classes et développé par BuildingSMART).

  • Permet d’échanger des données de projets BIM modélisés à partir de logiciels différents, grâce à des formats normés ou standardisés (les IFC – de l’anglais Industry Foundation Classes et développé par BuildingSMART).

Dans certains pays comme la France, le secteur de la construction fonctionne sur la division des différentes tâches. Tout au long de son cycle de vie, la construction verra passer une grande variété d’intervenants. Cette variété dessert cette industrie, qui souffre alors d’une faible interopérabilité de l’information technique. Transmises d’acteur en acteur sur papier, les nombreuses informations sont parfois interprétées différemment, lorsqu’il n’y a pas divergence. Alors que nous sommes à l’ère de la synthèse technique, les erreurs sont toujours décelées dans de nombreux projets et les conséquences se font sentir : retards, budgets dépassés, défaut de qualité, etc.
Grâce aux initiatives comme Open BIM, les informations techniques de tout ouvrage peuvent être partagées. Elles sont regroupées sous un format de données universel, normé, ouvert, garantissant une interopérabilité entre tous les logiciels métiers.

Le BIM est la maquette numérique d’une construction, dont chaque composant réel est représenté sous un format dématérialisé. Ces composants proviennent d’une base de données qui utilise un format d’échange labélisé ISO appelé IFC. Ce format est lié à un dictionnaire standardisé appelé Data Dictionary, ou BSDD

fonctionnement open bim

Illustration de l’utilisation d’Open BIM dans un projet de construction

Tout commence avec un cahier des charges et des spécifications communiquées par le client à la société de construction. Grâce à ces informations, l’entreprise va pouvoir initier un modèle numérique de l’œuvre bâti. Tout au long du cycle de vie du projet, cette maquette dématérialisée va évoluer et s’enrichir d’autres éléments.

C’est à l’équipe de conception que revient la création de la base de données BIM. Pour cela, elle va utiliser un logiciel spécialisé, plus précisément un logiciel de CAO. Ce processus permet de modéliser le projet objet par objet : une fenêtre peut être choisie dans la bibliothèque d’objets. En même temps, le logiciel rattachera automatiquement des informations comme sa position, ses dimensions, les matériaux dont elle sera composée, les couleurs, caractéristiques techniques, etc.

L’implantation de la fenêtre sera validée après son positionnement dans un environnement topographique numérisé. Ainsi, le BIM est un outil qui permet notamment :

  • La coordination naturelle entre les différentes disciplines qui collaborent dans un projet de construction

  • L’analyse des performances énergétiques et des impacts environnementaux, afin que la construction réponde positivement à la réglementation

  • L’analyse des coûts de construction et d’exploitation, en somme, le véritable coût global du projet

  • De soumettre un modèle numérique à l’administration dans le cadre d’une demande de permis de construire

Pour le secteur de la construction, la maquette numérique BIM représente un moyen extrêmement efficace pour communiquer, donc pour construire en toute harmonie. Afin d’y parvenir, les différents acteurs doivent documenter et partager les informations techniques en utilisant une terminologie standardisée ainsi qu’un format de données universel propre à l’ensemble de la filière à travers le monde. En respectant un tel standard international, les différents logiciels utilisés par les nombreux acteurs deviennent capables de comprendre et d’exploiter les informations techniques, géométriques, ainsi que les données des composants industriels.

Bon à savoir : les éditeurs de logiciels qui ont participé à la mise en œuvre d’Open BIM sont GRAPHISOFT®, Tekla®, Le groupe Nemetschek, SCIA Engineer, Vectorworks, Inc., Trimble, DATA DESIGN SYSTEM (DDS).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *