Quel est le meilleur produit de nettoyage en impression 3D SLA du point de vue de l’hygiène et de la sécurité (HSE) ?

produit-nettoyage-impression-3d-SLA-securite-hygiene

L’hygiène et la sécurité sont des points cruciaux lors de la manipulation d’une imprimante 3D, que ce soit pour un usage domestique ou pour un usage industriel. Cependant, le post-traitement inhérent à limpression 3D SLA, et en particulier le nettoyage, requiert une attention plus importante encore d’un point de vue de l’hygiène et de la sécurité.

L’Alcool Iso-Propilique (IPA), référence des produits de nettoyage en impression 3D SLA

L’Alcool Iso-Propilique (IPA) est le solvant généralement utilisé dans le nettoyage de pièces en impression 3D SLA. Pour cause, non seulement il élimine efficacement la résine liquide des pièces imprimées en 3D et s’évapore rapidement, mais c’est aussi un des produits de nettoyage les plus faciles à trouver sur le marché, et un des moins chers.

Cependant, le produit pose des questions du point de vue de l’hygiène et de la sécurité, et il n’est donc pas inutile de prendre le temps de se poser pour réfléchir au meilleur produit de nettoyage en impression 3D SLA.

Les risques HSE du nettoyage par Alcool Iso-Propilique (IPA)

L’IPA présente en effet un point d’auto-ignition, c’est-à-dire une température d’auto-inflammation, inférieur à une température ambiante normale (environ 20°C). En environnement industriel, où l’impression 3D SLA est désormais répandue, cela suppose des précautions supplémentaires. Sans cela, les vapeurs générées par les nettoyages successifs des pièces imprimées en 3D peuvent rendre l’atmosphère explosive. Or ces précautions nécessitent à la fois une formation spécifique en hygiène et sécurité, afin d’éviter tout risque, et des coûts supplémentaires réduisant la rentabilité de ce produit de nettoyage.

Le Tripopilene Glycol Methyl (TPM) : une bonne alternative en termes d’hygiène et de sécurité

Cette spécificité amène des utilisateurs et des entreprises s’appuyant sur l’impression 3D SLA à revoir leur approvisionnement en produits de nettoyage, et à opter pour du Tripopilene Glycol Methyl (TPM). Dans certains cas, ce produit de nettoyage apparaît à la fois comme plus sûr, plus stable, et plus viable.

Avec un point d’ignition à 111°C, le TPM est considéré comme non inflammable, en plus d’être non toxique. Il sera donc préféré par les responsables Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement (QHSE). Par ailleurs, même s’il est moins répandu et un peu plus cher que l’IPA, ce produit de nettoyage tolère une plus grande concentration de résine, et restera donc efficace plus longtemps.

Auto-ignition de l’IPA
Auto-ignition du TPM

Le Tripopilene Glycol Methyl (TPM) n’est pas un produit de nettoyage miracle, et il souffre également d’inconvénients, cependant il représente souvent une excellente alternative pour les entreprises confrontées à des risques d’hygiène et de sécurité dans leurs opérations d’impression 3D SLA.

Pour savoir lequel choisir en fonction de votre environnement d’impression 3D SLA, n’hésitez pas à consulter notre article dédié à la question : Alcool Isopropilique (IPA) ou Tripopilene Glycol Methyl (TPM) : quel solvant choisir pour vos impressions 3D SLA ?