Le BIM à chaque étape de construction

L’acronyme BIM désigne la modélisation des données du bâtiment (en anglais, Building Information Modeling, Building Information Model, ou encore de Building Information Management). Il s’agit d’un processus de modélisation qui collectionne toutes les informations inhérentes à un projet de construction. Concrètement, la maquette numérique recense et met en relation tous les matériaux et objets qui constitueront le bâtiment. Véritable avatar, elle permet également de recenser tous les éléments relatifs à un ouvrage, depuis sa conception, pendant son cycle de vie, jusqu’à sa destruction. À travers le BIM, chaque intervenant d’un projet de construction peut concevoir, visualiser, collaborer dans un esprit d’interopérabilité.

Pourquoi passer par le BIM ?

Ces dernières années, de nombreux efforts ont été faits aussi bien par les pouvoirs publics que les acteurs du BTP pour faire une place de choix au BIM. Cette technologie possède en effet de nombreux avantages :

  • Moins de ressaisies, donc gains financiers

  • Réduction du coût des constructions grâce à une meilleure conception

  • Meilleure efficience lors de la conception et de la synthèse d’un projet

  • Réduction des erreurs lors de la conception, de la synthèse, donc de la construction

  • Facilité de simulation durant la conception et de la maintenance

  • Facilité de la construction

  • Interopérabilité pour un meilleur dialogue entre les acteurs des différents métiers qui participent à un projet de construction

Ces éléments sont suffisamment clairs pour comprendre l’utilité du BIM, toutefois, en situation, comment cette technologie est-elle intégrée à chaque étape d’un projet de construction ?

Le BIM durant la conception d’un projet

  • Les architectes

    Le BIM est suffisamment puissant pour permettre aux architectes de modéliser des formes complexes, clairement compréhensibles.

  • Les bureaux d’études

    Entre les mains d’un bureau d’études, le BIM permet d’améliorer la précision d’un modèle numérique, ainsi que tout le travail de synthèse qui tourne autour.

    Cette précision est la condition sine qua non pour réaliser des stimulations prématurées, afin d’augmenter au fil du projet l’efficacité de la construction.

  • Le BIM durant la réalisation d’un projet

    Une fois le chantier lancé, le BIM continue à soutenir chaque acteur du projet. Les entreprises chargées des travaux peuvent utiliser cette technologie pour réaliser les devis, procéder à des études de faisabilité, à des planifications en 4D ou même d’organiser les moyens de production.

    La maquette numérique du bâtiment est suffisamment exploitable pour se transformer en cadre de chantier.

  • Le BIM durant l’exploitation d’un projet

    Véritable avatar d’une construction, la maquette numérique permet d’exploiter concrètement tout ouvrage. Positionnement en 3D des visiteurs, gestion des systèmes de ventilation et de chauffage, les relevés et les calculs sont réalisés en temps réel.

  • Le BIM durant la maintenance d’un projet

    Le BIM est également un outil de réalité augmentée grâce auquel la maintenance peut se faire à distance : agent d’entretien comme maître d’ouvrage peuvent respectivement connaître l’état de transit d’un réseau ou consulter une construction dans l’optique d’une modification.

    Chaque projet de construction étant le fruit d’une collaboration entre différentes entreprises, cela induit plusieurs spécialités, et surtout de très nombreux intervenants. Cette multitude peut être à l’origine de pertes d’informations importantes, ou même de doubles interventions, coûteuses en temps et en argent, sans parler des retards, incompréhensions, etc. Le BIM capitalise chaque information étape par étape, permettant ainsi à toute personne concernée de trouver l’information dont elle a besoin pour mieux assurer son rôle.