La subvention à l’équipement industriel en exemple : mieux comprendre les aides du plan « France Relance »

Afin de mieux comprendre la subvention à l’équipement industriel, nous vous proposons deux exemples types :

EXEMPLE 1 : Développer le parc d’imprimantes 3D de votre ETI

L’entreprise A (ETI) souhaite s‘équiper d’un parc d’imprimantes 3D afin de rendre sa production plus agile et réduire les coûts de production. Afin de répondre à un besoin de production de 650 pièces par semaine en moyenne, elle a besoin d’investir dans environ 50 imprimantes 3D.

Cela représente un investissement de 313 000 €, soit :

300 000

d’équipements 3D

1 000

de consommables de réserve

12 000

de formation (pour 7 opérateurs)

L’entreprise A pourra bénéficier d’une subvention à hauteur de 40% de cette somme, soit 125 200 €. Son investissement ne sera par conséquent plus que de 187 800 €, aisément rentabilisé par les gains de productivité, la baisse de la non-qualité, ou encore la réduction des coûts de production.

EXEMPLE 2 : Débuter dans l’impression 3D au sein de votre petite entreprise

L’entreprise B (petite entreprise) pourrait gagner en agilité si elle s’équipait de 2 imprimantes 3D multi-usage, grâce auxquelles elle pourrait réaliser du prototypage rapide et de l’outillage.

Elle prévoit un investissement de 21 700 €, à la fois pour l’acquisition des équipements de fabrication additive, et de la formation d’une personne référente en interne :

20 000

d’imprimante 3D

1 700

pour la formation complète d’un référent aux logiciels d’impression 3D et à l’utilisation du matériel

Elle dispose alors d’une enveloppe de 8 680 € au titre de la subvention du plan « France Relance ».

Vous souhaitez bénéficier de la subvention à l’équipement industriel ?

Découvrez comment faire la demande de subvention.

Comment vous faire accompagner ?

Afin d’être accompagné dans ces démarches, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos experts formation pour en discuter !