Impression 3D SLA : comment laver ses pièces imprimées en 3D en post-traitement ?

entretien-impression-3D-sla-formlabs

L’impression 3D SLA permet l’obtention d’un rendu de grande qualité. Mais cette qualité s’accompagne de contraintes mineures, comme une plus importante technicité d’utilisation, et un post-traitement plus long.

Avant de pouvoir les enduire de peinture ou de vernis, vous devez traiter vos pièces imprimées en 3D, et en particulier les nettoyer. Pour cela, plusieurs produits de post-traitement existent pour laver ces pièces 3D, dont les plus répandus sont l’Alcool Isopropylique (IPA) et le Tripopylene Glycol Methyl (TPM).

Procédure de post-traitement des pièces imprimées en 3D avec une imprimante 3D SLA

Dans un cas comme dans l’autre, la procédure de lavage après Impression 3D SLA consiste à plonger les pièces imprimées en 3D dans deux bacs successifs, remplis avec l’Alcool Isopropylique ou le Tripopylene Glycol Methyl, afin de les laver. Il faut ensuite laisser le solvant agir un instant, tout en remuant un peu les pièces afin qu’il pénètre dans tous les interstices.

Durée du bain pour laver les pièces imprimées en 3D avec une imprimante 3D SLA

La durée de vie du bain pour laver des pièces imprimées en 3D varie en fonction de la résine que vous utilisez, et de la densité de résine qui reste dans le solvant. La meilleure manière d’effectuer un post-traitement qui respecte vos pièces lors de l’impression 3D SLA est de suivre les recommandations du fabricant, et donc de vous tourner vers un fabricant fiable. Formlabs fait partie des fabricants 3D en pointe sur ce sujet, et investit énormément dans la Recherche & Développement afin de créer des résines pour imprimante 3D SLA de qualité, mais aussi des informations claires de post-traitement. C’est le meilleur moyen de laver les pièces 3D sans les détériorer. Typiquement, Formlabs préconise de changer de bain dès que l’alcool se charge à plus de 10 ou 12% de résine. Au-delà, le bain ne lave plus. Un densimètre devrait être fourni avec votre imprimante 3D SLA afin de mesurer cette concentration en résine.

Impression 3D SLA : importance de l’hygiène et de la sécurité dans le post-traitement

Mais en dehors de la question de la méthode pour laver vos pièces imprimées en 3D, il est nécessaire de se pencher sur celle du solvant que vous utilisez en post-traitement. Pour cela, plusieurs critères doivent être pris en compte. L’efficacité, bien entendu, ainsi que la vitesse d’évaporation et le niveau de disponibilité des produits dans vos points de vente habituels, sont des éléments importants. Mais ils doivent être mis en relation avec des critères d’hygiène et de sécurité. Hygiène et sécurité sont des points essentiels lors de la manipulation d’une imprimante 3D, et à plus forte raison pour une imprimante 3D SLA compte tenu des spécificités de cette technologie d’impression 3D.

Or, sur ce point, les recommandations vont plus vers l’utilisation du Tripopylene Glycol Methyl (TPM) que de l’Alcool Isopropylique (IPA) pour laver des pièces imprimées en 3D en post-traitement d’une impression 3D SLA. Son faible taux d’évaporation oblige à essuyer les surfaces et nécessite d’avoir du TPM neuf pour le nettoyage final.