fiche métier

Le technicien en Fabrication Additive

en bref…

Ce technicien met en œuvre un procédé de fabrication additive à l’aide de machines numériques qui déposent de la matière en couches successives très fines. Cette fabrication se fait à partir d’un fichier numérique 3D ou acquis grâce à un scanner 3D. Le technicien corrige ce fichier initial, l’adapte aux spécificités du procédé utilisé en renforçant certains points, en ajoutant des supports si besoin ou en évidant les pièces. Il peut faire varier différents paramètres : densité de l’objet, hauteur de couche ou vitesse d’impression. Il lance l’impression et en suit l’avancement. Il sort la pièce, enlève les supports ou la nettoie suivant la technique utilisée.

… en fabrication additive

La fabrication additive est un procédé de production d’objets qui dépose de la matière en couches successives très fines, en trois dimensions. Les techniques d’impression 3D les plus utilisées sont

– le dépôt de filament fondu : une buse dépose un filament plastique par couches successives afin de créer un volume

– la stéréolithographie : une lumière polymérise, couche par couche, de la résine pour créer du volume

– le frittage de poudre : un laser solidifie la pièce couche par couche dans un bac de poudre.

Elle permet de produire des pièces uniques, en petite voire en grande série : un prototype, une maquette, de l’outillage, un moule, une pièce détachée, une prothèse médicale…

Différents matériaux sont utilisables : thermoplastique, métal (aluminium, acier, cobalt-chrome…), silicone, polymères, céramique, matériaux composites… Ils se présentent sous forme de fils, de poudres, de fibres, de résines…

Aux différentes étapes de fabrication, l’intervention d’un technicien est indispensable.

dans le détail…

MODELISER
  • Se représenter des formes en 3D
  • Bonne connaissance des logiciels CAO traditionnels
  • Bonne connaissance des logiciels dédiés à l’optimisation et la correction d’objets
  • Bonne connaissance des pilotes d’imprimantes
SCANNER
  • Savoir utiliser des scanners 3D
ETRE RIGOUREUX

Etre attentif :

  • aux contraintes du client et à l’utilisation de la pièce finale
  • aux contraintes liées au procédé utilisé
  • aux spécificités du fichier 3D
OPTIMISER
  • Corriger les erreurs éventuelles dans fichiers à imprimer
  • Optimiser la quantité de matière utilisée
  • Travailler l’optimisation topologique d’un objet
FABRIQUER
  • Transcrire le fichier décrivant l’objet dans un format « compréhensible » par l’imprimante
  • Piloter  et surveiller l’impression
  • Assurer une maintenance de premier niveau
COMMUNIQUER
  • La connaissance de l’anglais technique est un réel plus
  • Savoir dialoguer avec ses interlocuteurs (clients, autres services de l’entreprise)

PROFIL

  • Vous êtes à l’aise avec la représentation spatiale
  • Vous avez de l’intérêt pour la fabrication industrielle
  • Vous possédez de bonnes connaissances en informatique
  • Vous souhaitez évoluer dans votre domaine d’activité
  •  Vous avez un projet de reconversion

Pré-requis

  • Aimer chercher et trouver des solutions
  • Calculer, utiliser les chiffres
  • S’intéresser aux machines, les utiliser

...pour aller plus loin

Vous pouvez trouver d’autres appellations possibles au métier de technicien en fabrication additive comme :

– Pilote d’impression 3D

– Technicien d’impression 3D

Consultez les fiches ROME en lien avec ce métier :

Conception et dessin de produits électriques et électroniques

Conception et dessin produits mécaniques

Ainsi que les fiches CIDJ suivantes :

Combien gagne-t-on ?

En général, on débute sa carrière entre 1800 et 2100 euros brut par mois, et on peut espérer gagner entre 2100 et 3000 euros brut en fin de carrière.

Faites une simulation

Un marché en pleine évolution

Pour accompagner le développement de la fabrication additive dans l’industrie, on assiste à une évolution des métiers en cours et à l’émergence  de nouveaux métiers comme Chef de projet en fabrication additive ou Technicien en fabrication additive.

Pour avoir une vision globale de ce marché en pleine expansion, consultez notre page emploi

fiche metier technicien Fabrication Additive

interview

Recommandations
d’un technicien en fabrication additive chez

spécialiste en solutions d’impression 3D professionnelle (HP Multi Jet Fusion)

Comment avez vous choisi la spécialité en terme de technologie de fabrication additive ?
Mon poste actuel requiert une certaine polyvalence. Si je devais choisir une seule technologie, je prendrais la technologie Multi Jet Fusion de HP pour sa polyvalence et sa cadence de production.

Quelles sont pour vous les qualités fondamentales attendues pour un technicien ?
A mon sens, un bon technicien en Fabrication Additive doit faire preuve d’un très bon esprit d’analyse, une envie d’apprendre continuellement et un certain attrait pour la mécanique (montage/démontage). Une base en conception 3D est un vrai plus.

Quelles ont été pour vous les challenges à relever en terme d’adaptation à ce poste ?
L’apprentissage des différentes technologies (résolution de problèmes, logiciels, ..), la polyvalence entre le poste de technicien et celui de formateur, les déplacements réguliers également.

 Que conseilleriez vous à un jeune qui s’oriente vers ce type de poste ?
Je lui conseillerais de foncer ! C’est un poste en plein essor. S’il se reconnait dans les qualités fondamentales à avoir, bien entendu. L’aspect déplacements peut être très important également, les fabricants étant principalement étrangers, la plupart des formations se font sur leur site de production, l’anglais n’est donc pas à négliger (aussi bien pour la formation initiale que pour le dépannage).

M. Lucas EYER Technicien Fabrication Additive chez KREOS - LYON

restez informés

Suivez l’actualité en lien avec la fabrication additive

logo-A3DM-100     3Dnativeslogo-100

Logo F3DF

Les offres d’emploi ciblées

 
Rosaparks_logo_125x125
Apec_logo
3DNat_logo
MonsterLogo-125px
Gigajob_logo