Gagnant du JEC 2017 innovation awards dans la catégorie logiciel, simulation du procédé de fabrication additive polymère (Digimat AM).

F3DF vous propose une présentation de l’outil de simulation d’impression 3D  : Digimat AM (pour le frittage de poudre et le dépôt de filament) 

eXstream, filiale du groupe MSC software propose depuis 2017 une solution de simulation du comportement des matériaux en fabrication additive appelé Digimat AM. Cette solution logicielle unique permet de prédire et de corriger les défauts liés au processus de l’impression 3D.

Procédés SLS FDM

Ingénierie du matériau, simulation du procédé et performances de la pièces finales © MSC Software

La simulation du procédé additif polymères se fait en 3 parties:

  • Ingénierie des matériaux, le logiciel Digimat possède une base donnée réalisée avec des producteurs de matières premières plastiques (filaments et poudres).

Les matériaux chargés en fibres composites sont pris en compte par le logiciel (verre, kevlar et carbone).

  • Simulation du procédé d’impression 3D pour aider les utilisateurs finaux des pièces imprimées à identifier les défauts lors de la production.

Digimat AM optimise les paramètres d’impression 3D pour réduire les défauts de la pièce finale, notamment le warping (déformations).

  • Performances de la pièce finale, les analyses et données précédentes permettent de comprendre les caractéristiques mécaniques de la pièce finale imprimée.  

Digimat offre la possibilité de prédire et de corriger les fragilités structurelles de la pièce après production en modifiant l’orientation de l’impression 3D.

Etude de cas d’une pièce fabriquée en SLS (frittage de poudre):

Procédé SLS F3DF digimat

Procédé de simulation du procédé SLS par DIGIMAT © MSC Software

La simulation est réalisée sur une pièce imprimée en 3D en SLS (frittage de poudre).

Le procédé SLS consiste à fusionner avec un laser des couches de poudres successives pour former un objet solide.

Digimat est un logiciel adapté à cette technologie, on peut observer sur la partie “prédiction de déformation” propose de nouveaux paramètres pour limiter les défauts de la pièce finale.

Le processus d’impression 3D est validé en comparant la pièce virtuelle imprimée et le fichier 3D original.

Comparatif entre la méthode “essais et erreurs” et “la simulation Digimat” © MSC Software

CONCLUSION

L’impression 3D des matériaux plastiques, composites et métalliques évolue du prototypage rapide à la production industrielle.

Pour supporter cette transition, E-xstream engineering propose une solution complète et unique combinant l’ingénierie des matériaux, simulation de procédés et analyse structurelle de la pièce finale.

La solution digimat est une avancée majeure car elle permet la maîtrise du processus de l’impression 3D (du matériau à la pièce finale) et d’obtenir des pièces en série avec des propriétés uniformes.

Les logiciels de simulation Digimat permettent donc d’utiliser l’impression 3D à son plein potentiel en optimisant votre fabrication de pièces :

  • Gain de temps en évitant les essais superflus
  • Meilleure compréhension du matériau et du procédé
  • Economie de matériaux avec une pièce aux formes optimisées
  • Impression 3D virtuelle permettant de visualiser les défauts avant la fabrication
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez découvrir l’article de F3DF sur les thermoplastiques hautes performances et les charges composites publié sur A3DM:

http://www.a3dm-magazine.fr/10-thermoplastiques-a-connaitre/

Auteur: Julien Delon – F3DF