Devenir BIM Manager : retour d’expérience d’un professionnel du bâtiment

C’est à 35 ans que Thien décide d’entamer une reconversion professionnelle dans le Bâtiment. Aujourd’hui BIM Manager, il explique comment s’est déroulée sa formation professionnelle, et partage son retour d’expérience sur ce qui fait une bonne formation 3D dans son secteur professionnel.

 

Comment avez-vous choisi votre formation de BIM Manager ?

Mes débuts dans la 3D ne datent pas d’hier. Cela fait un moment que j’apprends à utiliser différents logiciels, que ce soit par moi-même ou grâce à des organismes de formation. Mais ces formations, courtes ou autodidactes, ont leurs limites. On ne peut pas tout y apprendre, et elles n’apportent pas la reconnaissance d’un savoir-faire professionnel.

Alors, courant mai, je me suis dit qu’il me fallait une vraie formation pour apprendre les indispensables du métier de BIM Manager. Lors de ma recherche de formation, j’ai vu toutes sortes de formations, mais jamais assez complètes : pour moi ce n’est pas possible d’apprendre les bases d’un métier aussi complexe que BIM Manager en simplement 3 jours. J’ai finalement trouvé le Parcours Chef de projet BIM de F3DF, qui avait le gros avantage d’aboutir à une certification. C’est une reconnaissance par rapport au niveau que j’ai acquis.

BIM_Hospital_Construction_v2
En quoi consistait cette formation 3D ?

Ma formation avec F3DF n’était pas simplement sur un logiciel, mais plutôt sur un environnement logiciel. J’ai d’abord eu une formation Navisworks sur 2 ou 3 jours, puis une formation Chef de projet BIM en 1 semaine. Après cette première partie en présentiel, j’ai pu préparer la certification en ligne.

Un des principaux points forts de cette formation réside dans l’accès à des modules de formation en elearning, ainsi qu’à des examens blancs qu’il est possible de faire en ligne et à son rythme. Ces examens blancs permettent de bien comprendre le déroulement de la certification, et en français ! Avec des examens blancs en français, on est sûr de comprendre les erreurs qu’on fait, et donc de ne pas les reproduire au moment de la certification, qui, elle, est en anglais. J’avais très peur de ça. Même en faisant des examens blancs à 97 ou 100%, j’avais peur de me louper à cause de l’anglais. Mais même avec mon faible niveau en anglais j’ai pu comprendre.

Un des principaux points forts de cette formation réside dans l’accès à des modules de formation en elearning, ainsi qu’à des examens blancs qu’il est possible de faire en ligne et à son rythme.

Qu’est-ce qui manquait dans vos formations 3D précédentes ?

J’ai fait beaucoup de petites formations 3D au fil des ans, mais c’était essentiellement de l’architecture, et pas de la structure. Avec les architectes, nous pouvons travailler sur les mêmes logiciels, comme Revit par exemple, mais nous ne regardons pas dans la même direction. Pourtant on doit donner les mêmes plans de chantier? ! En maîtrisant Revit, la collaboration entre les corps de métier est plus simple, car la maquette est commune.

En plus de ça, les formations initiales sont trop générales selon moi, et dès qu’on se retrouve en situation on est souvent bloqués, et c’est là qu’intervient le découragement à Revit. On se sent abandonnés après la formation du coup. J’ai 2 personnes qui ont suivi des formations d’initiation, mais ça n’a pas été vraiment efficace, ils n’arrivaient pas à pratiquer derrière. C’est très frustrant ! Le formateur avait un programme type, pas forcément spécifique aux besoins des apprenants. Or si les équipes sont trop bloquées, elles vont perdre du temps, et finir par laisser tomber. Heureusement, j’ai pu compléter cette formation, en m’adaptant à leurs besoins.

Qu’est-ce qui vous a le plus plu dans votre formation F3DF ?

Le relationnel est vraiment un point fort chez F3DF. Il y a de l’humain et de la convivialité, et j’ai beaucoup apprécié ça durant ma formation. Moi-même j’ai été formateur, et je sais que pour que les stagiaires puissent bien maîtriser les sujets, il faut qu’ils soient à l’aise.

Vous aimerez aussi :

Effectuer une reconversion professionnelle dans le secteur du bâtiment grâce à la 3D

Bureau d’études : un témoignage pour comprendre les freins au BIM dans le Bâtiment

Vous souhaitez rester au courant de nos dernières formations et des actualités de votre secteur ?

*champs requis

Intérêt