Le test du filament Aramide Made In France

La croissance du marché de l’impression 3D passe  par une offre plus grande de machines mais pas seulement, le marché des matériaux est également en train de s’agrandir. La recherche sur les matériaux composites s’intensifie, ouvrant de nouvelles opportunités. Nous testions lors d’un précédent article des consommables FDM de très haute résistance, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le filament Aramide Made In France.

Mis à disposition par notre partenaire FILIMPRIMANTE3D, qui nous a permis d’initier le test de ce filament composite. Filimprimante a développé une offre de consommables FDM très conséquente : filaments chargés en carbone, cuivre, ignifugé…

L’ABS / fibres d’aramide AF ABS est une formulation spécialement conçue à base d’Acrylonitrile Butadiène Styrène (ABS) et de fibres d’aramide.

qi3a6896-sm

La fibre d’aramide AF ABS ?

Fibre d’aramide est souvent appelée KEVLAR®. Il est possible de trouver deux types de fibres d’aramide de rigidités différentes :

      • les fibres basse module : utilisées pour les câbles et les gilets pare-balles ;
      • les fibres haut module : employées dans le renforcement pour les composites hautes performances.

Filament Aramide : les avantages

Le constructeur Addifrance qui a créé ABS Aramide K-VIX mettent en avant les avantages de ce nouveau filament :

          • Allègement de pièces
          • Moins de déformation des pièces, y compris à la chaleur.
          • Résistance accrue à la friction.
          • ABS moins sensible aux chocs.
          • L’aramide absorbe les chocs et dissipe leur énergie.
          • Les pièces imprimées sont moins cassantes que les pièces en ABS carbone.
          • Fibres non conductives électriquement contrairement aux fibres de carbone.
          • Fibres faiblement inflammables (T°C de dégradation > 500°C).
          • Fibre résistante aux solvants organiques.
QI3A6893-sm2
QI3A6906-sm2

Applications et recommandations Filament Aramide

L’ajout de fibre d’aramide permet l’obtention de pièces moins cassantes, permettant d’obtenir un matériau à forte capacité d’absorption des chocs. La déformation des objets sera également réduite, particulièrement lorsque ceux-ci sont exposés à la chaleur.

Quel extrudeur pour le filament Aramide ?

La température de la buse doit pouvoir monter jusqu’a 270° et un plateau chauffant sera indispensable. L’abrasion des buses, inévitable avec la fibre de carbone, est moins importante avec la fibre d’aramide, néanmoins on recommandera de dédier une buse à ce consommable et de prévoir d’en changer pour des impressions en quantité.

Dangerosité des fibres aramides  ? 
La fibre d’aramide n’est pas dangereuses en tant que tel pour la santé. Cependant, en cas de ponçage ou d’usinage, les fibres courtes et la poussière textile peuvent causer une irritation de la peau, des yeux et une irritation des voies respiratoires. En cas de ponçage ou fraisage des pièces imprimées, les utilisateurs doivent porter un équipement de protection individuelle (masque, gants).

Bobine k-vix-addifrance-285-mm-750g-abs-aramide-1
Test pieces impimé en filament Aramide
Matériau
Temps d’extrusionde 250°C à 270°C
Plateau Chauffantde 90 a 110°C
Vitesse d’impression50-70 mm/s
StockageStocker dans un endroit sec à température ambiante
Propriétés Physiques
Densité (ISO 1183)1,08
Masse linéiqueØ 1,75 mm : 2.5 g/m
Ø 2,85 mm : 6,5 g/m
Retrait ( ASTM D955 )0.4/0.5
Propriétés Mécaniques
Tensile strength (ISO 527)2.4 GPa (+20 % vs ABS)
Flexural modulus (ISO 178)2300 MPa (+15%)
Tensile elongation at break (ISO 527)7.5 % (ABS pur = 3%)
Propriétés Thermiques
Tg101°C
Flammability (UL 94) à 1.6 mmHB (inflammable)

Impression 3D et Materiaux – R&D et Formation Professionnelles

Le secteur de la fabrication additive s’est récemment développé en France et concerne un nombre important de domaines professionnels. L’impression 3D a ouvert le champ des possibles et avec elle, des milliers de projets, du plus technique au plus fou. Mener des projets en impression 3D c’est faire des choix techniques et notamment, trouver les matériaux adaptés au cahier des charges. Nous avons mis en place des parcours de formations permettant d’acquérir des connaissances sur les technologies et les matériaux de l’impression 3D. L’ensemble des résultats  des tests matériaux mener par F3DF sont disponibles dans les parcours modulaires :
Chef de projet impression 3D
Technicien de fabrication additive

Merci à Filimprimante pour la mise à disposition des consommables et à bientôt pour de nouveaux retour d’expériences.

BERTHELOT Florian
Responsable Pédagogique F3DF

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *